Interview de l’auteur Mahrk Gotié

Mahrk Gotié est un jeune écrivain. En 2014, il publie son premier roman chez I.S Édition, Les invraisemblables aventures de Monsieur tout le monde.

Fort de cette expérience, il réitère en novembre 2017 avec Spiritus Mundi, paru chez Sudarènes Éditions. Il a gentiment accepté de répondre à mes questions. 

Rencontre avec un auteur accessible et prometteur ! 

Photo de: Mahrk Gotié

 

♠ Bibliosphere2 : Bonjour Mahrk ! Faisons un peu connaissance. Pourriez-vous me raconter comment vous avez commencé à écrire et ce qui vous a donné envie ?

Mahrk : Bonjour ! J’ai commencé par écrire des poèmes et des textes courts. Ce qui m’a donné envie d’écrire, c’est l’insatisfaction à l’égard de ce que propose l’existence : la littérature (que ce soit la lecture ou l’écriture) concerne d’abord ceux qui ont un petit problème avec la vie et qui préfère se réfugier dans un monde imaginaire plutôt que de profiter du monde extérieur…

 

♠  Bibliosphere2 : Vous souvenez-vous du premier livre qui vous a bouleversé ?

Mahrk : Je dirais Baise-moi, de Virginie Despentes. J’étais adolescent quand je l’ai lu et ce fut un véritable choc ! Cette succession de scènes ultra-violentes et pornographiques, couplée à un écriture incisive sur fond de citations rock m’a vraiment bouleversé. Je ne savais pas qu’il existait des livres comme ça !

Résultat de recherche d'images pour "baise moi virginie despentes"
Ed. Florent Massot, 1993.

♠ Bibliosphere2 : Votre écriture est-elle influencée par vos lectures ?

Mahrk : Absolument pas. J’essaye de développer un style et une bibliographie qui me seront propres. J’aime l’idée de tracer mon chemin, de ne pas marcher dans les pas des autres.

 

♠ Bibliosphere2 : D’ailleurs, êtes-vous un grand lecteur ? Quels sont vos auteurs de prédilection ?

Mahrk : Oui, je lis énormément ! Mes auteurs favoris n’ont vraiment rien en commun. Ça va de Bukowski à Lovecraft, en passant par Nietzsche, Montherlant et Boris Vian !

 

♠Bibliosphere2 : Y a-t-il un genre littéraire que vous affectionnez particulièrement pour écrire ?

Mahrk : En fait, mon objectif est de pondre des bouquins très différents les uns des autres. Je ne veux pas m’enfermer dans un style ou dans un genre particulier. J’aimerais donner naissance à une œuvre éclatée, difforme, sporadique. Spiritus Mundi est un roman fantasy alors que mon premier roman était une comédie complètement loufoque !

 

 

♠ Bibliosphere2 : Votre premier roman, Les invraisemblables aventures de Monsieur tout le monde (I.S Edition), est sorti en 2014. Avez-vous eu tout de suite l’envie de publier avant même de l’écrire ?

Mahrk : C’est tout le contraire ! (rires). Ce roman est tellement dingue que j’étais persuadé en l’écrivant que personne n’accepterait jamais de le publier. Voilà pourquoi ce livre s’autorise toutes sortes de transgressions. Je l’ai écrit pour satisfaire mon propre plaisir, parce que je ne trouvais pas de bouquin suffisamment barré à mon goût.

 

♠ Bibliosphere2 : Quelles sont vos routines d’écriture ? Y a-t-il des moments précis ou vous écrivez ?

Mahrk : Je n’écris pas à un moment précis de la journée mais je possède une méthode. Je travaille d’abord à l’ancienne avec un stylo et du papier, comme ça je peux gribouiller dans les marges et ajouter des pistes durant l’écriture du premier jet. Ensuite, je laisse le texte de côté pendant quelques semaines afin de l’oublier puis j’entame la copie à l’ordinateur, en modifiant tout ce qui me déplaît. Enfin, il y a la phase de réécriture proprement dite qui peut se décliner à l’infini : je coupe des passages complets pour accélérer le rythme (j’ai horreur des livres où il ne se passe rien!) et je change les mots encore et encore jusqu’au moment où le résultat me plaît.

 

♠ Bibliosphere2 : Auriez-vous des conseils à ceux qui ont envie de se lancer dans l’écriture ?

Mahrk : Ouais : n’écoutez pas les conseils des autres !

 

♠ Bibliosphere2 : Spiritus Mundi, paru en novembre 2017 aux éditions Sudarènes est votre deuxième roman. Pourriez-vous, en quelques mots, résumer votre livre pour ceux qui ne l’ont pas lu ?

Mahrk : Spiritus Mundi fonctionne comme une quête arthurienne : c’est l’histoire d’une jeune fille qui a perdu ses souvenirs et qui se retrouve dans un monde inconnu. Elle va devoir passer des épreuves, résoudre des énigmes pour comprendre qui elle est et ce qu’elle fait là.

 

♠ Bibliosphere2 : C’est un ouvrage de genre fantasy que vous qualifiez de « poétique et surréaliste ». Quelle a été votre inspiration ?

Mahrk : Mon inspiration fut l’oeuvre des surréalistes, en particulier l’écriture automatique, comme méthode de création littéraire mais surtout exploration de l’inconscient !

 

♠ Bibliosphere2 : Pourquoi avoir choisi de faire évoluer votre personnage dans cet univers ?

Mahrk : Je n’ai rien choisi ! (rires). Pour écrire ce livre, je me suis donc inspiré des surréalistes, en personnalisant un peu le concept : je me suis contenté de décrire les images qui me venaient à l’esprit, sans réfléchir, sans savoir où cet exercice me mènerait. Chaque jour en me mettant au travail, j’ignorais ce qu’il adviendrait de mon personnage principal et quelle direction prendrait l’histoire !

 

♠ Bibliosphere2 : Sarah, le personnage principal, n’a plus aucun souvenir de sa vie et doit affronter différentes épreuves pour se reconstruire. Quel message vouliez-vous transmettre au lecteur ?

Mahrk : Je n’ai pas voulu transmettre de message (du moins, pas consciemment). Ce qui importe c’est la musique, le style.

 

♠ Bibliosphere2 : J’ai l’impression que le choix des mots est très important dans votre écriture. Combien de temps avez-vous mis pour écrire ce roman ?

Mahrk : Le choix des mots est très important pour moi. J’essaye de créer une écriture musicale, de mettre au point des phrases qui sonnent, avec du rythme. Concernant l’écriture, je travaille assez vite. En moins de deux mois, je possède un premier jet. Ensuite, la phase de réécriture peut prendre beaucoup de temps. J’ai modifié le texte un nombre incalculable de fois. Je possède de nombreuses déclinaisons du roman dans mon placard !

 

♠ Bibliosphere2 : Des projets littéraires à venir ?

Mahrk : Je figure au sommaire du premier recueil collectif des Éditions Vermiscellanées, 99 variations façon Queneau, qui sortira en mai 2018 (Inspiré par les fameux Exercices de style, de nombreux auteurs proposeront leur propre déclinaison d’une même histoire).

Concernant les romans, je viens d’achever la rédaction de mon premier thriller, mais je ne pense pas que ce livre sortira avant l’année prochaine…

♠ Bibliosphere2 : Merci infiniment Mahrk d’avoir répondu à toutes mes questions 🙂 

Pour retrouver les romans de cet auteur, c’est par ici → Les invraisemblables aventures de Monsieur tout le monde et Spiritus Mundi

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :